Monument aux morts de l'ancienne commune de Romorantin. Cimetière Saint-Roch. Romorantin-Lanthenay (2014)
Monument aux morts de l’ancienne commune de Romorantin. Cimetière Saint-Roch. Romorantin-Lanthenay (2014)

Le prochain bulletin de la Société d’art, d’histoire et d’archéologie de la Sologne (SAHAS) sera publié d’ici à la fin du mois de janvier. Il sera intégralement consacré aux morts de la Grande Guerre des anciennes communes de Romorantin et Lanthenay*.

L’étude, présentée sous la forme d’un dictionnaire biographique, porte sur l’ensemble des morts de la Grande Guerre des communes de Romorantin et Lanthenay à l’exception de ceux, français ou étrangers, admis puis décédés dans les hôpitaux militaires successivement installés à Romorantin. Elle est le fruit de plusieurs années de recherches au cours desquelles les informations collectées ont été transcrites, classées et vérifiées dans une base de données essentielle pour une exploitation statistique voire de futurs développements. Cet examen rigoureux, conjugué à l’abondance des sources d’information, a par ailleurs permis d’effectuer de nombreux recoupements, de corriger certaines erreurs, voire d’enrichir les informations déjà collectées. Cependant, il peut subsister des incertitudes voire quelques inexactitudes. Le nom et l’histoire d’autres hommes sont vraisemblablement manquants. Ces difficultés illustrent la complexité de ces recherches avec des informations tantôt incomplètes, tantôt contradictoires.

Cette étude n’est donc ni exhaustive, ni définitive. Un siècle après le début de la première guerre mondiale, cette approche biographique et statistique est une contribution modeste, parmi d’autres, au renouvellement du souvenir de la Grande Guerre à Romorantin-Lanthenay. En portant à la connaissance du public et des chercheurs les documents conservés jusqu’à aujourd’hui dans nos familles, chacun de nous peut faire progresser l’état de nos connaissances sur la période.

Août 1914. Les puissances européennes entrent en guerre. L’idée d’une campagne courte, avec un retour des hommes au plus tard pour Noël, est très largement répandue dans l’opinion publique. Après le bilan effroyable des pertes humaines lors des premières semaines du conflit, l’échec des stratégies militaires offensives française et allemande et l’immobilisation du front occidental, les initiatives se multiplient dès l’automne 1914 pour rendre hommage aux soldats morts pour la France.

Dès le lendemain de la première guerre mondiale, chacune à leur manière, les autorités civile, militaire et religieuse ont entrepris de commémorer le souvenir des militaires et des victimes civiles de la Grande Guerre. Les monuments aux morts et les plaques commémoratives érigés au cœur de l’espace public au début des années 1920 en portent témoignage.

A l’occasion du centenaire de la Grande Guerre, nous les avons interrogés. Qui sont les morts de la Grande Guerre des anciennes communes de Romorantin et Lanthenay ? Que nous apprennent-ils de la première guerre mondiale, du front comme de l’arrière, des hommes mobilisés comme des familles ?

Les morts de la Grande Guerre de Romorantin et Lanthenay.
Cyril BERDELOU, SAHAS. Bulletin n°201, 4ème trimestre 2015. 340 pages. 25 euros.

logos_fi

Le projet a reçu le label de la Mission du Centenaire. Il est soutenu financièrement par la ville de Romorantin-Lanthenay, la Mission du Centenaire et le Crédit Agricole Centre Loire.

* La ville de Romorantin-Lanthenay est issue de la fusion des communes de Romorantin et Lanthenay en 1961.

One thought to “A paraître : les morts de la Grande Guerre de Romorantin et Lanthenay”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *