A l’occasion de la sixième édition du #challengeAZ, animée par la communauté des généalogistes, archivistes et autres passionnés d’histoire, j’ai décidé en ce Centenaire de l’Armistice du 11 novembre 1918 de partager quelques-unes des 600 biographies des Morts de la Grande guerre des communes de Romorantin et Lanthenay. Elles sont tirées du bulletin spécial de la Société d’art, d’histoire et d’archéologie de la Sologne dont je suis l’auteur (n°201, 4ème trimestre 2015, toujours en vente à Romorantin-Lanthenay). Ce projet avait reçu le label de la Mission du Centenaire de la première guerre mondiale.

Etat-civil : des difficultés dans la transcription des décès 

Narcisse Auguste DAGUET est né le 14 avril 1885 à Romorantin. Il est le fils de Silvain Claude DAGUET (33 ans, vigneron) et de Marie PÉGUÉ (26 ans, vigneronne). Au moment de son recensement au titre des obligations militaires (classe 1905, bureau de Blois, matricule 549), il résidait à Romorantin et exerçait la profession de vigneron. Père d’un enfant au moment de son décès, il avait épousé Eugénie PLOUARD le 17 novembre 1908 à la mairie de Veilleins (Loir-et-Cher). Dans la réserve de l’armée active au moment de la mobilisation, Narcisse Auguste DAGUET est rappelé à l’activité par le décret du 1er août 1914 portant mobilisation générale. Il prend part à la campagne contre l’Allemagne à partir du 4 août 1914. Soldat clairon au sein du 113ème RI, Narcisse Auguste DAGUET est décédé des suites de blessures de guerre le 3 octobre 1914 à l’hôpital complémentaire n°7, 15 rue Jules Ferry, dans la commune de Neufchâteau (Vosges).

Son acte de décès est dressé le 3 octobre 1914 avant d’être transcrit le 17 décembre 1914 dans le registre des décès de la mairie de Romorantin. Le régiment d’appartenance du soldat DAGUET figurant dans l’acte de décès étant erroné, la transcription de l’acte de décès a été rectifiée par un jugement du Tribunal civil de Romorantin rendu le 23 mars 1918. Illustrant la difficulté pour les services de l’état civil à distinguer les actes d’état civil dressés en bonne et due forme des extraits des registres de décès des hôpitaux délivrés à titre de simple renseignement, une première transcription réalisée dans le registre des décès de la mairie de Romorantin dès le 15 octobre 1914 a été annulée à la demande du Ministère de la guerre dans un courrier adressé au Maire de Romorantin le 20 juillet 1917. Narcisse Auguste DAGUET est inhumé à Neufchâteau (Vosges) dans la nécropole nationale « Neufchâteau » (tombe individuelle, numéro 104). Il résidait à Romorantin.

Archives municipales de la ville de Romorantin-Lanthenay
Archives municipales de la ville de Romorantin-Lanthenay

Le nom de Narcisse Auguste DAGUET figure sur le monument aux morts de la commune de Romorantin, sur la plaque commémorative posée dans le hall de l’hôtel de ville et le monument érigé dans l’église Saint-Etienne (Romorantin). Il figure également dans le projet de livre d’or de la commune.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *