A l’occasion de la sixième édition du #challengeAZ, animée par la communauté des généalogistes, archivistes et autres passionnés d’histoire, j’ai décidé en ce Centenaire de l’Armistice du 11 novembre 1918 de partager quelques-unes des 600 biographies des Morts de la Grande guerre des communes de Romorantin et Lanthenay. Elles sont tirées du bulletin spécial de la Société d’art, d’histoire et d’archéologie de la Sologne dont je suis l’auteur (n°201, 4ème trimestre 2015, toujours en vente à Romorantin-Lanthenay). Ce projet avait reçu le label de la Mission du Centenaire de la première guerre mondiale.

Porté disparu en mer à bord du croiseur auxiliaire Gallia

Octave GRENOUILLON est né le 20 juillet 1881 à Romorantin. Il est le fils d’Armand Aimé Constant GRENOUILLON (47 ans, vigneron) et de Louise Justine CHARTRAIN (39 ans, vigneronne). Au moment de son recensement au titre des obligations militaires (classe 1901, bureau de Blois, matricule 1488), il résidait à Romorantin et exerçait la profession de journalier. Il était l’époux d’Angèle Louise GREGOIRE. Dans la réserve de l’armée active au moment de la mobilisation, Octave GRENOUILLON est rappelé à l’activité par le décret du 1er août 1914 portant mobilisation générale. Il prend part à la campagne contre l’Allemagne à partir du 3 août 1914. Il est successivement affecté au sein de différentes unités du train. Soldat au sein du 15ème ETEM, Octave GRENOUILLON est porté disparu en mer le 4 octobre 1916 suite au torpillage du Gallia à 50 mille de l’île San Pietro (archipel des Sulcis, Italie).  Le bâtiment a été touché à tribord par une torpille de l’U-35. Le Gallia transportait en direction du Front d’Orient des troupes franco-serbes de Toulon à Salonique (Grèce). Près de 1 338 disparus furent dénombrés.

Gallia (1913), photographie publiée dans l'Illustration
Gallia (1913), photographie publiée dans l’Illustration

En l’absence d’un acte officiel, un jugement déclaratif de décès est rendu par le Tribunal civil de Toulon (Var) le 2 juillet 1917 sans transcription connue. Octave GRENOUILLON résidait à Montereau.

Décoré à titre posthume de la médaille militaire, Octave GRENOUILLON est également titulaire de la Croix de guerre avec une étoile de bronze : « bon et brave soldat. Mort à son poste, le 6 octobre 1916 ».

Si le nom d’Octave GRENOUILLON ne figure sur aucun monument aux morts de la ville de Romorantin-Lanthenay, il figure en revanche dans le projet de livre d’or de la commune de Romorantin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *